Le mois dernier, entre 6500 et 7000 exemplaires avaient été distribués au Canada, la majeure partie au Québec.

Baisse d'engouement à Québec pour Charlie Hebdo

L'engouement pour Charlie Hebdo s'estompe dans la capitale. Plus d'un mois après l'attentat qui a décimé sa rédaction, le magazine satirique voit ses ventes chuter radicalement.
Chez Magazines Lecto, chemin des Quatre-Bourgeois, Nancy Comtois indique avoir une liste de 50 réservations «gros max» pour le prochain numéro, en vente à la fin du mois. L'établissement avait vendu plus de 800 numéros dans la foulée des tragiques événements. «C'est sûr que les ventes ne sont pas aussi fortes. Il y a une perte d'intérêt», mentionne-t-elle, ajoutant qu'une vingtaine d'exemplaires du numéro postattentat sont toujours sur les rayons.
Même constat au Coin du monde, avenue Cartier. Alors que 750exemplaires avaient trouvé preneurs le mois dernier, à peine une cinquantaine de personnes ont réservé leur prochain numéro. Une dizaine d'autres ont inscrit leur nom sur une liste afin de l'obtenir toutes les semaines. Des chiffres néanmoins supérieurs à l'unique exemplaire vendu par l'établissement en temps normal... «C'est vraiment le numéro historique que les gens voulaient obtenir», mentionne le gérant Simon Chamberland.
De son côté, un porte-parole montréalais des Messageries de presse internationale indique qu'il est encore trop tôt pour évaluer la demande pour le prochain numéro, lancé en France vendredi. On s'attend à une baisse des ventes de l'ordre de 10 à 20 %.
Le mois dernier, entre 6500 et 7000 numéros avaient été distribués au pays, la majeure partie au Québec. Plus de sept millions d'exemplaires du Charlie Hebdo «des survivants» avaient été imprimés pour répondre à la demande internationale