Le maire Yves Montigny et le préfet Marcel Furlong, avec une partie de la délégation qui débarque à Québec mercredi pour rencontrer plusieurs ministres du gouvernement Legault.

Baie-Comeau en vedette à l’Assemblée nationale

BAIE-COMEAU — Mercredi, l’Assemblée nationale vibrera au rythme de Baie-Comeau et sa région environnante. Une délégation d’une trentaine d’élus, gens d’affaires et responsables du monde socioéconomique débarquent sur la colline parlementaire pour rencontrer plusieurs ministres et chefs des partis d’opposition.

Cette mission, nommée «Baie-Comeau en tête», sert à mousser les enjeux et projets de la région, «des projets mobilisateurs pour lesquels nous voulons les informer [les élus] de façon personnelle et pour lesquels nous voulons que le gouvernement s’investisse», a lancé le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny.

Les rencontres avec les différents ministres qui seront interpellés lors de cette journée, et le personnel de cabinets ministériels, ont été facilitées par le ministre responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien.

Pour sa part, le préfet de la MRC de Manicouagan, Marcel Furlong, souligne que «la région se prend en mains depuis quelques années et maintenant, il faut en informer le gouvernement». La délégation comprendra aussi des représentants de la communauté innue de Pessamit.

Blason à redorer

Cette journée de rencontres servira également au passage à redorer le blason de la Manicouagan, terni par la saga de la traverse Matane-Côte-Nord. «L’image projetée par les problèmes avec le traversier, c’est loin d’être représentatif de la vigueur de notre communauté», a d’ailleurs lancé M. Furlong.

En fin de journée, le groupe monopolisera le restaurant de l’Assemblée nationale, Le Parlementaire, pour un 5 à 7 où sont conviés les députés du gouvernement et des partis d’opposition «pour parler plus en détail des projets qui auront été évoqués», de souligner M. Montigny. Près de 100 personnes sont attendues.

Pour le maire, un des éléments importants de cette journée de rencontres «est de bien faire comprendre la réalité de Baie-Comeau aux nouveaux élus du gouvernement pour qu’ils comprennent bien les enjeux, notamment le lien entre le port et le projet QcRail ainsi que l’importance d’accroître les services universitaires».

Le préfet Furlong a pour sa part précisé que si l’un des objectifs de cette mission est d’informer le gouvernement sur les projets régionaux, «on va aussi s’informer auprès du gouvernement pour savoir comment réaliser nos projets, quelle voie prendre».

Un budget estimé à 17 000 $ est nécessaire pour mener à bien cette démarche, pilotée par Innovation et développement Manicouagan, en collaboration avec la MRC, la Ville de Baie-Comeau et la Chambre de commerce de Manicouagan.