Le «centre de convalescence» est partiellement prêt depuis mercredi. L’unité est située au 4e étage du CHSLD Saint-Augustin, dans un secteur fraîchement rénové.
Le «centre de convalescence» est partiellement prêt depuis mercredi. L’unité est située au 4e étage du CHSLD Saint-Augustin, dans un secteur fraîchement rénové.

Avec 95 nouveaux cas, la Capitale-Nationale, orange foncé, bientôt rouge?

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Avec 95 nouveaux cas de COVID-19 recensés mercredi, soit trois de plus que ce qu’elle a enregistré les trois jours précédents, la Capitale-Nationale a-t-elle atteint un plateau qui pourrait la laisser en zone orange (foncé) ou si elle basculera en zone rouge, ayant déjà franchi le seuil des 100 cas par million d’habitants?

Une chose est sûre, la situation ne s’est pas améliorée. D’autres éclosions ont été signalées en milieu scolaire et en ressource d’hébergement pour aînés, le nombre d’hospitalisations est passé de 40 mardi à 45 mercredi, et cinq personnes sont maintenant aux soins intensifs, soit une de plus que la veille. 

À noter que sur les 45 personnes qui occupaient un lit mercredi à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus ou à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ), 15 souffrent de complications liées à la COVID-19 et nécessitent des soins actifs, alors que les 30 autres, issues de ressources d’hébergement pour aînés, sont à l’hôpital pour y être isolées, leur milieu de vie ne permettant pas ce confinement.

À cet égard, Sylvie Bonneau, directrice des soins infirmiers au CIUSSS de la Capitale-Nationale et responsable du soutien à l’autonomie des personnes aînées, assure que cette situation est provisoire. 

«Lors de la première vague, comme les personnes positives devaient être isolées pour limiter la propagation du virus et qu’on n’avait pas de lits de libres pour les isoler, on a fait une entente avec l’hôtel Le Concorde, ou quand c’était possible de le faire, on les isolait à la chambre, avec du personnel dédié», rappelle Mme Bonneau.

Depuis, dans 20 des CHSLD gérés par le CIUSSS, des lits ont été libérés dans certaines sections de façon à créer des zones dites «de cohortage» (ou chaudes, ou isolées). «On l’a fait dans les environnements qui le permettaient. Mais on savait très bien que ce ne serait pas suffisant», explique Mme Bonneau.

D’où l’entente avec les hôpitaux désignés COVID-19 (qui ont déjà des unités chaudes) pour l’isolement des personnes positives issues des milieux d’hébergement pour aînés, le temps que le CIUSSS ouvre son «centre de convalescence».

Or celui-ci est partiellement prêt à accueillir des usagers depuis mercredi. L’unité est située au 4e étage du CHSLD Saint-Augustin, dans un secteur fraîchement rénové, indique Sylvie Bonneau. 

«L’entrée est complètement indépendante pour nos employés […]. C’est organisé pour qu’il n’y ait pas de contacts [entre la zone chaude et les zones froides de l’établissement], comme si c’était un centre complètement externe», assure-t-elle.

Pour l’heure, cette unité peut recevoir 15 personnes, mais elle pourra, d’ici quelques jours, en accueillir 40. 

«Je pense que c’est une bonne capacité. Si on ajoute ça à nos zones cohortées en CHSLD, on est à 200 lits isolés avec des mesures de contrôle et de prévention des infections strictes», souligne Mme Bonneau, précisant que les personnes qui sont actuellement isolées en milieu hospitalier sont surtout issues des résidences privées pour aînés, «qui n’ont pas l’environnement qu’il faut pour isoler les résidents».

Nouvelle éclosion au CHSLD Saint-Jean-Eudes

Le CHSLD Saint-Jean-Eudes fait face à une deuxième éclosion depuis le début de la pandémie. Jusqu’à maintenant trois usagers et trois employés ont reçu un résultat positif à la COVID-19. 

Cela porte à neuf le nombre de ressources d’hébergement pour aînés de Québec actuellement touchées par une éclosion.

La situation s’est aggravée à la résidence intermédiaire Clairière du Boisé, où trois autres usagers et un employé supplémentaire ont contracté le virus, pour un total de 10 usagers et de 10 employés infectés.

Idem à la résidence Belle Époque, qui compte maintenant 30 usagers (+2) et 11 employés (+1) contaminés.

La situation est restée stable dans les sept autres milieux d’hébergement pour aînés touchés par une éclosion (Place Alexandra, CHSLD Louis-Hébert, RPA Kirouac, RPA Humanitae, Le Marquisat des Plaines et l’Hôpital général de Québec). 

Classes en éclosion et en isolement

Des éclosions ont par ailleurs été signalées dans deux autres écoles, soit au Collège des Compagnons, où une bulle-classe est en éclosion et une autre, en isolement préventif, et au Collège Saint-Charles-Garnier, où une bulle-classe est en éclosion et deux autres, en isolement préventif. 

Selon le CIUSSS, au moins six écoles primaires et secondaires sont aux prises avec des éclosions depuis le début de la rentrée scolaire. 

Une école a été temporairement fermée la semaine dernière, soit l’école primaire Sans-Frontière, dans Vanier, et une autre, l’école secondaire Jean-de-Brébeuf, l’a été partiellement mardi. 

Il n’est pas exclu que l’école Jean-de-Brébeuf ferme elle aussi complètement ses portes dans les prochains jours si les résultats du dépistage massif complété mardi le commandent.

Selon la liste du ministère de l’Éducation mise à jour mardi soir, 64 établissements scolaires de la Capitale-Nationale ont signalé au moins un cas de COVID-19 depuis le début de la rentrée scolaire.

L’école secondaire Cardinal-Roy, qui offre plusieurs programmes de sports-arts-études, a rapporté un premier cas dans une missive envoyée aux parents en fin de journée, mercredi. 

Chaudière-Appalaches

Dans Chaudière-Appalaches, le bilan de mercredi faisait état de 33 nouveaux cas, en baisse depuis le début de la semaine. 

Le nombre de personnes hospitalisées est toutefois en hausse, passant de 12 mardi à 15 mercredi. De ce nombre, cinq sont aux soins intensifs, soit une de plus que la veille. 

Trois nouveaux cas ont par ailleurs été recensés chez les résidents de la RPA Seigneurie de Lévy, qui compte maintenant huit cas actifs chez les résidents (moins de cinq chez les employés).

Aucun nouveau cas n’a été signalé dans les deux autres ressources d’hébergement pour aînés encore considérées en éclosion, soit Le Crystal, à Thetford Mines, et la RPA Jeanne d’Arc Fillion, à Saint-Nazaire-de-Dorchester.

Du côté des écoles de la région touchées par au moins un cas de COVID-19, la plus récente liste du ministère de l’Éducation faisait état de 23 établissements.

EN BREF

Capitale-Nationale

+95 nouveaux cas, pour un total de 3248 depuis le début de la pandémie

1999 personnes rétablies

45 personnes hospitalisées, dont cinq aux soins intensifs

206 personnes décédées

1043 cas (confirmés) actifs

Chaudière-Appalaches

+33 nouveaux cas, pour un total de 1036 depuis le début de la pandémie

751 personnes rétablies

15 personnes hospitalisées, dont cinq aux soins intensifs

13 personnes décédées

272 cas (confirmés) actifs