Le Soleil
Le phénomène des heures supplémentaires obligatoires, qui était auparavant l’apanage des infirmières, commence maintenant à affecter les préposés aux bénéficiaires.
Le phénomène des heures supplémentaires obligatoires, qui était auparavant l’apanage des infirmières, commence maintenant à affecter les préposés aux bénéficiaires.

Au tour des préposés aux bénéficiaires de dénoncer leur épuisement

Lia Lévesque
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Après les infirmières et les infirmières auxiliaires, c'est au tour des préposés aux bénéficiaires de crier à l'épuisement, devant une situation qui s'est aggravée récemment.