Le système informatique du STAC va être transféré sur celui du RTC.

Attaque informatique au cryptovirus: le STAC et le RTC mettent en place deux lignes téléphoniques

Le Service de transport adapté de la Capitale (STAC) a été touché par une attaque informatique au cryptovirus.

Pour cette raison, jusqu’à au moins lundi, seules les personnes qui ont besoin du transport STAC pour des raisons médicales, de travail ou d’études seront priorisées.

Ces personnes peuvent appeler au 418 687-2641 poste 0 ou au 418 627-2511 poste 1. Le service téléphonique est également disponible jusqu’à 21h.

Selon le président du Réseau de transport de la Capitale (RTC), Rémy Normand, le STAC répond normalement à 3000 clients par jour, mais en raison de l’attaque informatique au cryptovirus, seules 1500 personnes peuvent avoir accès au service en priorité et sur ces 1500 personnes, le STAC est capable pour l’instant de répondre à 60 % de cette clientèle. 

«On a détaché des personnes du RTC pour travailler au STAC et être capable de répondre au volume d’appels», a expliqué M. Normand qui espère que cette mesure permettra de répondre à 100 % des clients prioritaires. 

Le service informatique travaille aussi sur un formulaire de réservation qui sera sous peu en ligne sur le site du RTC.

L’attaque, qui sévit depuis lundi, ne touche pas les infrastructures informatiques du RTC, qui sont indépendantes de celles du STAC. En point de presse, le président du RTC a avoué que le système informatique du STAC est moins sécurisé que celui du RTC. Le système du STAC va d’ailleurs être transféré sur celui du RTC.

Le directeur général du RTC, Alain Mercier a confirmé aux médias une demande de rançon pour libérer le système informatique, mais le STAC ni le RTC n’a pas l’intention de payer. Aucune plainte n’a été déposée à la police pour l’instant la direction préférant se concentrer sur le rétablissement du système informatique.

Les clients du STAC ayant besoin du service de taxi ordinaire ou adapté peuvent aussi utiliser les deux numéros cités en haut. Les mêmes modalités tarifaires du STAC s’appliquent.