Assignation libre

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Les amateurs de football universitaire ne toléreraient sans doute pas longtemps le chatouillis des plantes dressées entre leurs mollets, observe Yan Doublet. 

Mais ça fait «un petit bout» que l’humain, assiégé par le virus, ne peut plus prendre d’assaut les gradins du stade de l’Université Laval, laissant le champ libre à la flore. «La nature reprend ses droits.»

Données techniques : Nikon D4, iso 400, focale 24mm, 1/320e sec., ouverture f4