Assignation libre

Patrice Laroche a eu l’air fou ce soir-là! Par chance, il n’y a pas beaucoup de promeneurs près de la gare du Palais ces temps-ci... Pas de logiciels pour trafiquer l’image, pas de montage en studio. Comment a-t-il pu réussir à écrire sur cette photo alors? 

Laissons l’artiste expliquer : «C’est une technique appelée “rideau ouvert”. On place l’appareil photo sur trépied et on ouvre le rideau pendant de longues secondes afin d’avoir le temps d’aller écrire ce qu’on veut. Habillé en foncé et toujours en mouvement, l’appareil n’a pas le temps de m’enregistrer. Dans ce cas-ci, j’ai employé une lampe de poche. Ce n’est pas si facile, car on écrit à l’envers et on gesticule dans le vide. Les passants pensent qu’on fait du taï-chi!»

Données techniques : Nikon Z6; iso 125; focale 24-70 mm; 61 secondes; f22