Arrêtés pour avoir tabassé des innocents

La police de Lévis a arrêté deux possibles collecteurs de dette de drogue — et leur patron — qu’elle soupçonne d’avoir tabassé les occupants d’une maison qui n’avaient rien à voir avec la créance.

Le dimanche 3 février, deux des suspects se présentent à une maison de Saint-Romuald avec une barre de fer pour collecter une dette de drogue, à la demande de leur patron présumé. 

Les suspects sont accueillis par deux occupants de la maison en rangée qui n’ont rien à voir avec la dette de drogue et qui refusent de les laisser entrer. 

«Ils se sont interposés et ç’a viré en bagarre générale», relate Patrick Martel, porte-parole de la police de Lévis. 

Les deux occupants de la résidence ont été sérieusement blessés et ont dû être conduits à l’hôpital. Les suspects, eux, on prit la fuite.

Trois semaines après l’agression, l’enquête de la police de Lévis a permis de retracer et d’arrêter trois hommes dans la vingtaine de la région de Lévis. 

Ils devaient comparaître jeudi après-midi au palais de justice de Québec, pour faire face à des accusations de complot, introduction par effraction dans une résidence privée, extorsion, agression armée, voies de fait, méfait et bris de probation.