Le chef du SPVG, Mario Harel, a fait face à un barrage médiatique, vendredi, à la suite de l'arrestation d'un journaliste.
Le chef du SPVG, Mario Harel, a fait face à un barrage médiatique, vendredi, à la suite de l'arrestation d'un journaliste.

Arrestation d’un journaliste: «On a fait notre travail»

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Malgré un barrage de questions de près d’une heure, il est toujours impossible de préciser les faits qui ont poussé le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) à arrêter, mardi, un journaliste de Radio-Canada dans un dossier de plainte pour harcèlement criminel alors que ce dernier agissait dans le cadre de ses fonctions.