La clinique où travaillait le médecin appréhendé par la police, sur la rue Rideau, à Ottawa.

Arrestation de l’un de ses médecins: le Service de santé de l’Ud’O offre son soutien

Le Service de santé de l’Université d’Ottawa (SSUO) a fait savoir par communiqué, samedi, que les patients inscrits auprès du médecin appréhendé par la police, jeudi dernier, continueront « d’avoir accès à des soins médicaux en temps opportun à (la) clinique sans rendez-vous située au 100, privé Marie-Curie ».

« À la suite d’accusations très graves concernant l’un de nos médecins de famille, nous prenons toutes les mesures pour combler nos obligations professionnelles et légales tout en assurant le soutien de nos patients, de notre personnel et de nos proviseurs en cette période difficile », écrit la direction du service de santé universitaire.

Un médecin de famille du Service de santé de l’Université d’Ottawa, qui aurait filmé l’une de ses patientes à son insu, a été accusé d’agression sexuelle et de voyeurisme par la police d’Ottawa, la semaine dernière.

Le Dr Vincent Nadon, un résidant de Chelsea âgé de 56 ans, a été inculpé d’agression sexuelle et de voyeurisme, jeudi, par l’Unité des agressions sexuelles de la police d’Ottawa.

« Durant l’examen médical, la (patiente) se mit à soupçonner qu’on la filmait sans son accord et à son insu. La victime signala l’incident à la police », lisait-on sur un communiqué de la Police d’Ottawa, il y a quelques jours.

La police craint que l’homme puisse avoir fait d’autres victimes.

« Il est d’autant plus important de noter que nous souhaitons exprimer, au nom de tout le personnel et des proviseurs du SSUO, notre profonde préoccupation et notre soutien au patient directement impliqué », affirment les autorités universitaires.

Le médecin appréhendé pratiquait à la Clinique de services de santé de l’Université d’Ottawa située au 316, rue Rideau à Ottawa.

Avec Justine Mercier, Le Droit