Le Soleil
Idiatou Barry, veuve de Mamadou Tanou Barry, s'entretient avec Bénédicte Guillon Verne au moment du point de presse donné par les familles des victimes, samedi au Centre culturel islamique de Québec.
Idiatou Barry, veuve de Mamadou Tanou Barry, s'entretient avec Bénédicte Guillon Verne au moment du point de presse donné par les familles des victimes, samedi au Centre culturel islamique de Québec.

«Après la tragédie, il y a toujours l’espoir»

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
Des familles des victimes décédées ou gravement blessées dans la tuerie de la Grande Mosquée de Québec le 29 janvier 2017 ont vécu un fort moment d’émotion, samedi. Pour la toute première fois, ils étaient réunis pour remercier la population de son soutien et de sa solidarité envers la communauté musulmane.