La Ville de Québec lance un appel aux citoyens de Limoilou pour des projets de verdissement de leur ruelle dont 80 % des coûts peuvent être remboursés.
La Ville de Québec lance un appel aux citoyens de Limoilou pour des projets de verdissement de leur ruelle dont 80 % des coûts peuvent être remboursés.

Appel à projets pour des ruelles plus vertes [VIDÉO]

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
La Ville de Québec lance un appel aux citoyens de Limoilou pour des projets de verdissement de leur ruelle dont 80 % des coûts peuvent être remboursés.

«À la fois, cours arrières, terrains de jeux, lieux de passage et de rencontre, les ruelles font partie intégrante du paysage de Limoilou», a souligné le maire. Cet appel à projets vise le contrôle des îlots de chaleur. 

Selon des données compilées en 2015, les indices de canopée des quartiers de Lairet, Maizerets et du Vieux-Limoilou représentaient respectivement 18 %, 17 % et 13 %. En comparaison, les indices des quartiers Montcalm et Sillery se situaient à 22 % et 42 %.

La conseillère de Limoilou et responsable de l’environnement, Suzanne Verreault, se réjouit de cette annonce. Tous les projets sont acceptés s’ils répondent aux critères d’admissibilité puisque la Ville n’impose pas une somme maximale pour l’enveloppe budgétaire destinée au programme de verdissement.

Le coeur des initiatives doit être la plantation d’arbres et d’arbustes. Pour être «admissible à une subvention, un projet doit augmenter l’indice de canopée des ruelles, mettre en place des jardins de biodiversité et favoriser le bon voisinage», indique la conseillère.

Les demandeurs devront d’ailleurs obtenir l’appui d’au moins 50 % + 1 des résidants riverains de la ruelle concernée, qu’ils soient propriétaires ou locataires. Chaque projet doit être d’un maximum de 10 000 $. Il peut y avoir plus d’un projet par ruelle. Le soutien financier de la Ville de Québec couvre jusqu’à 80 % du coût total des dépenses admissibles, comprenant les honoraires de main-d’œuvre spécialisée en horticulture et en aménagement paysager, l’achat de matériaux pour la réparation de nids-de-poule, l’achat ou la construction de bacs de plantation et de compostage et la plantation de végétaux (fleurs, graminées, vivaces, couvre-sols, arbres et arbustes).

Plus d’informations ici