Le Soleil
Antoine Sylvain-Martineau était accusé au départ de meurtre au premier degré. Après plusieurs séances de négociation, la procureure de la Couronne Me Sarah-Julie Chicoine et l’avocat de défense Me Dominic Bouchard en sont venus à une entente, entérinée par le juge François Huot de la Cour supérieure lundi matin.
Antoine Sylvain-Martineau était accusé au départ de meurtre au premier degré. Après plusieurs séances de négociation, la procureure de la Couronne Me Sarah-Julie Chicoine et l’avocat de défense Me Dominic Bouchard en sont venus à une entente, entérinée par le juge François Huot de la Cour supérieure lundi matin.

Antoine Sylvain-Martineau, coupable de meurtre au second degré

Isabelle Mathieu
Isabelle Mathieu
Le Soleil
À l’aube de son procès, un jeune homme de Beauport, Antoine Sylvain-Martineau, 24 ans, a plaidé coupable à une accusation réduite de meurtre au second degré d’un collègue de travail, le Gaspésien Jean-Pierre Rioux, 63 ans.