Annik-Michèle Doucet était capitaine de l'équipe Etsy Ville de Québec et propriétaire du café-jasette familial Rose et Pamplemousse.

Annik-Michèle Doucet: les communautés d'Etsy et de Rose et Pamplemousse en deuil

Annik-Michèle Doucet, 41 ans, aura fait sa marque à Québec, en encourageant l’artisanat, la beauté, la douceur et l’échange. La propriétaire de Rose et Pamplemousse, un café-jasette pour les familles dans Limoilou, et fondatrice de l’équipe Etsy Ville de Québec est décédée d’une longue maladie le 23 novembre.

Les messages de tristesse s’accumulent depuis quelques jours sur les réseaux sociaux sous les photos de la jolie brunette, maman de deux garçons de cinq et sept ans. 

«Des regards bienveillants, des gestes délicats, des mots réconfortants, des petites douceurs gourmandes, des conseils, des discussions inspirantes, voilà ce qu’Annik-Michèle nous apportait. Elle avait à cœur le bien-être de chaque personne qui passait la porte de chez Rose et Pamplemousse», a écrit son amie Servane Jeanne.

Elle a créé son café-jasette pour nouvelles et futures mamans en 2014 et a tissé autour une «communauté», rapportent plusieurs témoignages. Elle voulait «montrer à ses enfants qu’il fallait faire ce que l’on veut et ce que l’on aime dans la vie», poursuit Servane Jeanne. «Elle m’a dit il y a quelques semaines qu’elle était vraiment fière d’elle, d’avoir pu faire naître ce “troisième bébé”.» 

Pour des raisons de santé, et sans relève malgré la volonté de passer le flambeau, l’adresse est fermée depuis quelques mois.

Une capitaine dévouée

Annik-Michèle Doucet a été une source d’inspiration comme chef d’entreprise, mais aussi comme chef régional au sein d’Etsy, ce site de vente en ligne d’objets faits à la main, fondé à Brooklyn il y a 13 ans et répandu à travers le monde. 

La capitaine (bénévole) de l’équipe Ville de Québec s’impliquait, recevait des artisans dans son café, faisait de la représentation, entretenait les liens avec Etsy Canada à Toronto. Elle organisait aussi des événements éphémères au Domaine Cataraqui et à la Nef, rue Saint-Joseph, à Québec, ces expos-ventes sympathiques pour permettre aux membres de la région de rencontrer le public.

«Je cours partout», confiait-elle à la journaliste Michèle LaFerrière, à pareille date il y a trois ans.

Annik-Michèle Doucet était une artiste multidisciplinaire, elle faisait de la joaillerie, elle était photographe et avait même ouvert un petit studio dans son café, rappelle Karine Marcoux, une autre leader d’Etsy Ville de Québec. «Elle ne vendait même pas ses créations quand on faisait des événements. Elle le faisait pour les artisans.»

Afin de lui rendre hommage, le Pop-up des Fêtes Etsy, les 15 et 16 décembre, au Domaine Cataraqui, lui sera dédié. Une collecte de fonds est également prévue pour soutenir sa famille en ces moments difficiles.

Outre ses enfants, Annik-Michèle Doucet laisse dans le deuil son mari, Benoît Emili, employé au Musée de la civilisation. Elle-même y a travaillé quelques années, à la boutique et à la téléphonie. «Tous ceux qui l’ont côtoyée en gardent de très bons souvenirs», a fait savoir la porte-parole du Musée, Agnès Dufour.