À deux occasions, en mai et juillet 2015, la kinésiologue a posé des diagnostics et proposé des traitements pour des problèmes aux pieds, notamment des orthèses et des prothèses.

Amende minimale pour une kinésiologue

Une kinésiologue de Québec a plaidé coupable jeudi d’avoir illégalement pratiqué la podiatrie et la médecine lorsqu’elle était employée de la Clinique du Pied MD.

Parce qu’elle a agi de bonne foi et qu’elle a largement collaboré avec les autorités du Collège des médecins et de l’Ordre des podiatres, Joanie Lafrenière s’est vu imposer l’amende minimale, soit 3000 $ au total. 

À deux occasions, en mai et juillet 2015, la kinésiologue a posé des diagnostics et proposé des traitements pour des problèmes aux pieds, notamment des orthèses et des prothèses. Le procureur du Collège des médecins a indiqué que l’employée a posé les gestes parce que son patron lui disait d’agir ainsi. 

Le patron de Clinique du Pied MD, André Duchesneau, et deux autres kinésiologues ont aussi été visés par des accusations pénales. La clinique, aussi poursuivie, est accusée d’avoir ordonné à ses employés de poser des actes réservés. 

Le procès de la Clinique du Pied MD, qui compte une trentaine de succursales à travers la province, se tiendra à Québec dès le 26 avril. La Clinique fait face à une amende d’environ 160 000 $.