Le Soleil
L’an dernier, le Parti québécois avait déposé un projet de loi qui visait à ce que toutes les écoles primaires et secondaires aient une série d’obligations à respecter, dont celle d’avoir un auto-injecteur d’épinéphrine (EpiPen) à portée de main pour faire face aux cas urgents de réaction allergique.
L’an dernier, le Parti québécois avait déposé un projet de loi qui visait à ce que toutes les écoles primaires et secondaires aient une série d’obligations à respecter, dont celle d’avoir un auto-injecteur d’épinéphrine (EpiPen) à portée de main pour faire face aux cas urgents de réaction allergique.

Allergies à l’école: l’approche coercitive écartée

Patricia Cloutier
Patricia Cloutier
Le Soleil
Il n’est pas question pour la ministre de la Santé Danielle McCann d’adopter l’approche coercitive en obligeant toutes les écoles du Québec à encadrer de la même façon les élèves qui souffrent d’allergies alimentaires graves. Elle mise plutôt sur un guide des bonnes pratiques.