Alice Guéricolas-Gagné est appuyée sur l’un des artéfacts de la mythologie de Saint-Jambe. D’autres artéfacts du quartier imaginaire sont exposés à la librairie Saint-Jean-Baptiste.

Alice Guéricolas-Gagné: la nouvelle mythologie de Saint-Jambe

La lauréate du prix Robert-Cliche, Alice Guéricolas-Gagné, commence à raconter son aventure d’écrivaine d’un premier roman dans la librairie Saint-Jean-Baptiste, dans le quartier du même nom.

«Tu la rencontres dans son antre», souligne son père. Car la librairie, c’est pratiquement une seconde maison pour la jeune femme de 22 ans, résidente du quartier depuis la petite enfance. C’est là qu’elle a grandi, qu’elle a appris à connaître les gens du secteur, à s’imbiber des histoires urbaines au point de rédiger un récit des mythes et légendes de Saint-Jambe, titre de son roman et surnom du quartier.

Étudiante en littérature, elle vient de terminer son baccalauréat. Son roman allégorique et fantastique a été écrit au travers de ses autres activités, raconte-t-elle en entrevue. Bien des personnages sont des caricatures de ses amis. «Toujours des amis», tient-elle à préciser. Et les autres personnages, les autres voix qui se font entendre dans Saint-Jambe sont des gens rencontrés au fil des ans, des êtres vivants entre la mythologie et la réalité.

Un quartier vivant

À l’écoute de la vie de son quartier, Alice Guéricolas-Gagné avait déjà écrit quelques fanzines [des histoires à tirage limité] dans sa jeune carrière. Chaque fois, le lancement était accompagné d’un spectacle, des amis lisaient des textes, d’autres faisaient de la musique ou des projections.

La jeune femme se décrit davantage comme une artiste multidisciplinaire que comme une écrivaine. Elle donne vie aux objets et à ses personnages fictifs comme elle le fait avec les marionnettes qu’elle crée. C’est ainsi qu’elle a décrit un Saint-Jambe pratiquement à l’image du village des irréductibles Gaulois Astérix et Obélix, car c’est un quartier où se sont déroulés de nombreux combats et affrontements des visions sociales opposées entre citoyens et dirigeants municipaux.

Si l’auteure n’a pas connu toute l’histoire de la naissance des comités de citoyens et des groupes populaires revendicateurs de Saint-Jean-Baptiste, les lieux lui ont certainement soufflé à l’oreille le passé un peu rebelle de ce quartier de Québec où sont nés bien des organismes communautaires et au moins un parti politique municipal. Depuis longtemps, Saint-Jean-Baptiste est l’îlot de résistance dans la grande ville.

Choisie comme artiste soutenue par Première Ovation, elle a eu l’auteur François Blais comme mentor. «C’est lui qui m’a poussée dans le dos, m’a encouragée dans l’organisation de la trame narrative de mon roman. J’ai retravaillé les textes et les voix pour créer un ensemble cohérent. C’est lui qui m’a convaincue de publier et de participer au prix Robert-Cliche», confie-t-elle.

La nouvelle mythologie

La reconnaissance par ce prix fait grand plaisir à la jeune femme; un prix qu’ont reçu des écrivains bien établis aujourd’hui, comme Chrystine Brouillet et Robert Lalonde. Elle apprécie aussi les remarques des gens du quartier, autant ceux qui aiment ses histoires que les autres qui manifestent leur désaccord.

Pour Alice Guéricolas-Gagné, Saint-Jambe est un exercice de mise en place de l’histoire et des légendes d’un quartier vivant, un quartier qui se marche d’un bout à l’autre dans ses dénivelés et ses paysages-surprises au détour des rues.

«C’est une forme d’enquête ethnologique, expose-t-elle. C’est important de raconter les histoires du quartier. Il y a ici tout un patrimoine. Il faut mettre au jour la vie du quartier qui commence à se faire envahir comme une prolongation du Vieux-Québec qui a perdu ses résidents. Je donne une voix au folklore local en mettant en surimpression des rues et des bâtiments une nouvelle mythologie urbaine. Il faut conserver la vie dans ce quartier-là.»

Alice Guéricolas-Gagné cite la maxime de la maison d’édition La Peuplade : l’art doit peupler le territoire. «C’est ce que je veux faire pour Saint-Jambe avec un hymne national sous la forme d’un roman.»

Fille des journalistes Pascale Guéricolas et Jean-Simon Gagné, du Soleil, Alice se destine à une carrière dans les arts sous plusieurs formes.