Dès juillet, Rouge, le transporteur à rabais d’Air Canada, prendra la relève de Jazz pour la desserte Québec-Toronto, avec des appareils Airbus A319 (photo) et A321 comptant respectivement 120 et 200 places à bord.

Air Canada Rouge pour Québec-Toronto

Air Canada change de fournisseur et d’appareils pour la desserte entre Québec et Toronto, a appris Le Soleil. À partir du 1er juillet, le service sera offert par sa filiale Rouge au lieu du sous-traitant Jazz. Le nombre de vols baissera mais la taille accrue des avions permettra de maintenir une capacité équivalente et d’ajouter au confort.

À l’heure actuelle, Jazz opère les vols identifiés Air Canada Express au départ de l’aéroport international Jean-Lesage. Il y a sept vols quotidiens directs pour Toronto. Les voyageurs sont transportés dans des avions Bombardier Q400 de 74 sièges.

Dès juillet, Rouge, transporteur à rabais d’Air Canada, prend la relève avec des appareils Airbus A319 et A321 comptant respectivement 120 et 200 places à bord. Il y aura cinq départs par jour de Québec vers l’aéroport Pearson et vice versa. Le premier vol à partir de la capitale québécoise, celui de 5h, et un autre sur l’heure du midi sont abandonnés. Le vol de fin d’après-midi est devancé de 16:35 à 15:20. 

Air Canada Rouge exploitera également le vol de 17:25 vers Montréal pour faciliter les correspondances à l’international. Jazz continuera d’opérer la dizaine d’autres départs vers l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau en plus de desservir l’est de la province. 

«La capacité demeure sensiblement la même et l’horaire des vols facilitera les correspondances sur l’ensemble du réseau d’Air Canada à travers le monde. L’utilisation de ces appareils plus gros répondra davantage à la demande des nombreux touristes qui voyagent en groupe au départ et à destination de Québec par affaires et par loisirs, appuyant notamment l’essor l’industrie des congrès et des croisières», a confirmé Isabelle Arthur, porte-parole d’Air Canada, mercredi.

Classe affaires

Les clients gagneront également en confort puisque les Airbus A319 et A320 sont des avions à réaction, plus stables et plus doux que les plus petits modèles fonctionnant avec des hélices, comme le Q400 ou le Dash-8 de Bombardier. Rouge offre également la classe Premium, l’équivalent de la traditionnelle classe affaires, ce qui n’est pas le cas de Jazz. 

Enfin, il y a une économie de temps puisque le vol direct vers Toronto durera 1h30 au lieu de 1h53. C’est un gain de 23 minutes ou environ 20 %. Les prix des billets seront sensiblement les mêmes. 

«C’est une très bonne nouvelle, Rouge qui rentre à Québec. Ça va amener le développement de beaucoup d’autres choses éventuellement», a commenté mercredi le président et chef de la direction de l’aéroport de Québec, Gaëtan Gagné. «Rouge fait du Sud. Rouge peut aller à Paris, à New York», a-t-il donné en exemple au Soleil. 

M. Gagné considère que le récent agrandissement des installations aéroportuaires a permis ce développement. «On a plus de capacité de recevoir de gros appareils, on a plus de barrières, notre offre s’est grandement améliorée», souligne-t-il. Selon lui, Air Canada veut occuper le terrain avant que la concurrence se pointe. Il n’ose pas dire si l’arrivée de WestJet à Québec a pu être un déclencheur.

+

QUATRE VOLS D’AIR TRANSAT VERS MONTRÉAL ET L’EUROPE

Air Transat a annoncé mercredi qu’elle ajoutait quatre vols hebdomadaires entre Québec et Montréal pour la saison estivale. Cela permettra aux voyageurs de Québec d’avoir accès à des correspondances vers Madrid et Nice et à une fréquence accrue vers Paris, Bordeaux, Bruxelles et Prague. 

Au total, à partir de mai et jusqu’en octobre, une bonne quinzaine de destinations européennes seront accessibles par la plaque tournante de Montréal. La formule testée pendant la réfection de la piste principale de l’aéroport de Québec, l’été dernier, a obtenu beaucoup de succès. 

Air Transat a développé l’option multidestinations qui permet d’atterrir dans une ville européenne et de décoller d’une autre sans frais supplémentaires. Le transporteur québécois est aussi le seul à offrir des vols directs de Québec vers Paris jusqu’à trois fois par semaine en haute saison.