Le groupe d’experts est d’avis qu’une personne puisse rédiger une demande anticipée d’aide médicale à mourir sans devoir être au seuil de la mort, comme c’est le cas selon la loi actuelle.
Le groupe d’experts est d’avis qu’une personne puisse rédiger une demande anticipée d’aide médicale à mourir sans devoir être au seuil de la mort, comme c’est le cas selon la loi actuelle.

Aide à mourir: des experts pour l’élargissement

Jocelyne Richer
La Presse Canadienne
Malgré son état, une personne rendue inapte devrait-elle, à certaines conditions, obtenir l’aide médicale à mourir? Un groupe d’experts s’est penché sur la question pendant deux ans et sa réponse est la suivante : oui.