Markantoine Lynch-Boisvert

Agression homophobe à La Malbaie: une poursuite intentée

Près de sept mois après l’agression homophobe dont aurait été victime le designer montréalais Markantoine Lynch-Boisvert, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a confirmé qu’une poursuite a été déposée dans ce dossier.

Markantoine s’est réjoui de cette décision sur les réseaux sociaux.

«6 mois plus tard, on a enfin la bonne nouvelle qu’une poursuite est intentée contre mon agresseur», peut-on lire sur le profil Facebook de Markantoine. «Un geste gratuit, homophobe, qui encore aujourd’hui a de grandes répercussions sur ma vie, nos vies. STAY TUNED, stay strong and love

Selon Radio-Canada, Nicolas Hardy, 28 ans, comparaitra le 18 mars où il répondra à des accusations de voies de fait causant des lésions.

L’agression remonte au mois d’aout dernier; Markantoine Lynch-Boisvert avait déclaré, que lui et son conjoint, avaient été tabassés en raison de leur orientation sexuelle. Durant l’altercation, le suspect aurait proféré des insultes homophobes à son endroit. 

Le designer avait subi plusieurs fractures, ainsi qu’une commotion cérébrale. 

«Tout ça qui a commencé par un «esti de fif», moi qui demande c’est quoi son problème avec les soi-disant fifs et comme réponse j’ai droit à un coup de tête», avait-t-il écrit sur Facebook suite à l’agression. «J’entends encore un des gars qui dit «arrête tu vas le tuer» à celui qui me bottait le visage librement, Alex qui se débattait pour essayer de m’aider, la peur dans ses yeux».