Le palais de justice de Québec
Le palais de justice de Québec

Action indécente... sur le capot

Isabelle Mathieu
Isabelle Mathieu
Le Soleil
Vous roulez tranquillement dans une rue de votre municipalité. Soudain, un automobiliste vous dépasse, vous force à vous arrêter et commence à se masturber juste devant votre capot...

C’est ce qui est arrivé à quatre conductrices différentes dans la région de Québec entre mars 2019 et mars 2020. Elles ont toutes croisé la route de Yannick Grenon-Brouillette, 29 ans, un homme de Grondines dans Portneuf, qui a plaidé coupable lundi au palais de justice de Québec aux actions indécentes. 

Dans un des cas, une conductrice était avec sa fille de huit ans. Certaines femmes ont dû klaxonner pour forcer l’individu à interrompre son manège. 

L’accusé a dit au tribunal qu’il n’avait pas de problème de consommation, mais qu’il souhaitait obtenir de l’aide. La juge Marie-Claude Gilbert a recommandé qu’il subisse une évaluation sexologique d’ici les représentations sur la peine, qui auront lieu ce printemps. L’individu a certains antécédents comme de voie de fait, méfait, vol. Il a été arrêté en 2017 en Mauricie parce qu’il simulait des opérations radar et interceptait des automobilistes en se faisant passer pour un policier dans un véhicule banalisé. Il été condamné à 120 heures de travaux communautaires en 2018 parce qu’il a menacé de «péter la face» d’un juge de la cour municipale.