Acquittée de menaces de mort sur Facebook

La jeune Christina Hénault, 22 ans, est acquittée de l’accusation d’avoir envoyé des menaces de mort à une rivale amoureuse via le service Messenger de Facebook. La cour entretient un doute raisonnable sur l’auteur du message et doit en faire bénéficier l’accusée, conclut le juge Steve Magnan de la Cour du Québec.

En juillet 2017, Marilyne Charest, 21 ans, de Portneuf, reçoit un message très perturbant venant d’un compte Facebook au nom de Christina Hénault. Marilyne sait que cette jeune femme est la nouvelle copine de son ex-chum, Danny Villeneuve.

Les propos que Marilyne reçoit ne sont pas ambigus. «Hey, salope, tu attends quoi pour te mettre devant un train? Si tu le fais pas, moi, je vais te crisser devant, t’attacher sur la track et te regarder mourir, crisse de chienne. Allez, fais-nous cette joie-là. Force moi pas à le faire moi-même. Prends une bonne décision.»

Danny Villeneuve est venu témoigner sur le fait qu’à cette époque, Christina Hénault détestait Marilyne Charest.

Le juge Magnan doute toutefois de la crédibilité de Villeneuve sur plusieurs aspects et souligne son manque de transparence dans certaines réponses.

Le juge constate qu’il est possible de créer un profil Facebook avec un autre nom que le sien et qu’il est tout aussi possible d’envoyer des messages en usurpant l’identité d’un tiers.

La plaignante était-elle à ce point fâchée contre son ex-copain qu’elle a pu forger un message pour noircir la nouvelle flamme de son ex? Le juge reste perplexe.

Le juge ne comprend pas non plus pourquoi Marilyne Charest a supprimé l’ensemble des conversations avec Christina Hénault, ne gardant que la capture d’écran du message du 12 juillet 2018. Pourquoi, soulève le juge, a-t-elle détruit la preuve des menaces alors qu’elle avait déjà décidé de porter plainte à la police?

«Il est fort probable que l’accusée ait envoyé le message, mais le tribunal a un doute raisonnable sur l’auteur réel du message du 12 juillet 2018», conclut le juge Magnan en prononçant l’acquittement.