La compagnie 3M sera en mesure de produire annuellement jusqu'à 100 millions de masques N95 à son usine de Brockville, en Ontario.
La compagnie 3M sera en mesure de produire annuellement jusqu'à 100 millions de masques N95 à son usine de Brockville, en Ontario.

Accord avec l'Ontario pour produire 100 millions de masques N95 par an

La Presse Canadienne
BROCKVILLE — Le premier ministre du Canada Justin Trudeau et son homologue de l'Ontario Doug Ford doivent annoncer conjointement vendredi un accord qui contribuera à assurer que le Canada ne soit plus à la merci de fournisseurs étrangers d'équipements médicaux nécessaires en temps de pandémie.

En vertu de cet accord, la compagnie 3M sera en mesure de produire annuellement jusqu'à 100 millions de masques N95 à son usine de Brockville, en Ontario. Les gouvernements du Canada et de l'Ontario verseront chacun 23,3 millions $ pour augmenter la capacité de production de l'usine.

Lors de la première vague de la pandémie de COVID-19, au printemps dernier, les masques N95, très utiles aux travailleurs de la santé de première ligne, ont été en nombre insuffisants au Canada.

Des millions de masques importés de Chine n'ont pu être mis en circulation, car ils étaient défectueux et aux États-Unis, le président Donald Trump a tenté de limiter les exportations de masques N95 fabriqués par des usines américaines.

L'accord permettant l'augmentation de la production de masques à Brockville s'ajoute à celui conclu en avril dernier avec l'entreprise Medicom de Pointe-Claire, au Québec, qui s'est engagée à fournir pendant dix ans 24 millions de masques chirurgicaux et 20 millions de N95 chaque année au gouvernement fédéral.