L’accident est survenu à l’intersection des rues Monfette et Saint-Paul à Victoriaville.

Accident mortel à Victo: la fillette se rendait à son camp de jour

Une fillette de 7 ans a perdu la vie de façon tragique lundi matin à Victoriaville lorsqu’elle a été écrasée par un camion-remorque.

L’enfant qui se rendait à un camp de jour dans une école du secteur a été happé par un camion de livraison de bières à l’intersection des rues Monfette et Saint-Paul vers 8 h 25.

À LIRE AUSSI: Tragédie à Victoriaville: une microbrasserie sous le choc

« La fillette traversait la rue. Je l’ai vu perdre sa casquette. C’est en retournant sur ses pas qu’elle a été frappée à la tête par le camion qui a roulé sur elle. Elle est morte sur le coup », soutient Jasmine Pruneau, qui a assisté à la triste scène à quelques mètres de distance.

Cette dernière s’est précipitée sur les lieux de l’accident mortel pour offrir son aide.

« C’est une scène que personne ne souhaite voir. Une personne s’occupait déjà de l’enfant, alors j’ai aidé à faire la circulation pour que personne ne s’approche », mentionne Mme Pruneau.

L’intersection où est survenu l’accident a été interdite à la circulation le temps de permettre la reconstitution de la scène. Des reconstitutionnistes de la SQ ont été déployés pour effectuer l’enquête.

Jasmine Pruneau se recueille sur les lieux de l’accident mortel. —

« Les circonstances de cet accident restent à être déterminées lors de l’enquête. Nous ne pouvons confirmer ou infirmer aucune hypothèse », explique le porte-parole de la Sûreté du Québec, le sergent Stéphane Tremblay.

Jasmine Pruneau avait parlé avec la fillette au cours des derniers jours.

« Je la connaissais un peu. C’est une affaire vraiment triste. Je ne souhaite à personne de vivre une telle situation. Aucun enfant ne mérite de mourir de cette façon. Je ne souhaite à aucun parent de vivre une telle souffrance. Ça aurait pu être mon enfant. Un tel accident est une situation vraiment épouvantable » soulève Jasmine Pruneau qui est elle-même maman d’une fillette de deux ans.

À la lumière de cette triste affaire, elle invite les automobilistes et camionneurs à la plus grande prudence aux abords des zones où peuvent se trouver des enfants ou des traverses de piétons.

« « Il faut rester attentif et faire attention aux piétons. Il faut rester alerte au volant et ne pas se laisser distraire par le cellulaire ou n’importe quoi d’autre », estime Jasmine Pruneau.