Une investigation du Bureau des enquêtes indépendantes est en cours afin de faire la lumière sur le travail des agents de la Sûreté du Québec qui avaient intercepté le véhicule un peu avant la tragédie. Ils auraient laissé Perreault repartir après lui avoir remis un billet d’infraction.

Accident mortel à Sainte-Anne-des-Monts: neuf nouvelles accusations contre le conducteur

MATANE — Neuf nouvelles accusations ont été portées, mercredi au palais de justice de Sainte-Anne-des-Monts, contre le conducteur du véhicule impliqué dans un accident mortel survenu le mois dernier dans cette municipalité de la Haute-Gaspésie. Parmi les nouveaux chefs, Maxime Perreault, 22 ans de Cap-Chat, a été accusé de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé la mort et de conduite dangereuse.

Une accusation de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé des lésions corporelles à l’endroit de l’autre passagère de la voiture a aussi été déposée. Lors de sa première comparution, le chauffard avait été accusé de cinq autres chefs, ce qui porte le total à quatorze. Son enquête pour remise en liberté a été reportée au 9 juillet. D’ici là, le prévenu demeure incarcéré à la prison de New Carlisle.

Investigation sur la SQ

Tôt le matin du 5 mai, Maxime Perreault aurait perdu le contrôle de l’auto qu’il conduisait, alors qu’il aurait effectué un dépassement dangereux. Selon un témoin, le véhicule aurait fait plusieurs tonneaux. L’une des deux passagères, Marie-Ève Mimeault, à qui appartenait d’ailleurs la voiture, aurait été éjectée. Transportée en ambulance dans un état critique, la femme de 33 ans a succombé à ses blessures à l’hôpital de Sainte-Anne-des-Monts. L’autre passagère, qui aurait raconté n’avoir aucun souvenir du drame parce qu’elle aurait souffert d’une crise d’épilepsie, s’en est tirée avec des blessures légères, tout comme le conducteur, qui serait son ami de cœur.

Une investigation du Bureau des enquêtes indépendantes est en cours afin de faire la lumière sur le travail des agents de la Sûreté du Québec qui avaient intercepté le véhicule un peu avant la tragédie. Ils auraient laissé Perreault repartir après lui avoir remis un billet d’infraction.