C'est à bord de ce bateau de pêche à la crevette que Judes Henley a été mortellement frappé à la tête par le garde-corps.
C'est à bord de ce bateau de pêche à la crevette que Judes Henley a été mortellement frappé à la tête par le garde-corps.

Accident de pêche près de Natashquan: l'aide-pêcheur est mort de ses blessures à la tête

Les blessures qu'il a subies à la tête étaient suffisantes pour entraîner le décès de l'aide-pêcheur Judes Henley, 41 ans de Gaspé, survenues le 13 juillet dans le golfe du Saint-Laurent, à 28 milles marins (environ 52 km terrestres) au sud de Natashquan, sur la Basse-Côte-Nord.

C'est la conclusion qu'en tire le coroner Bernard Lefrançois dans son rapport d'investigation récemment déposé. Dans son autopsie réalisée à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, le pathologiste a décrit un traumatisme crânien sévère avec une fracture de l'os frontal gauche et de la base du crâne. 

À ces blessures s'ajoutaient des lésions importantes. 

«L'autopsie ne permet pas de confirmer ou d'infirmer si une noyade a pu contribuer au décès», peut-on lire dans le rapport. De l'avis de Me Lefrançois, cette mort était évitable «si la lisse supérieure du garde-corps [du bateau] avait été en bon état ou que le câble du treuil n'y avait pas été attaché, compte tenu de sa faible résistance». 

Le coroner ajoute que la veste de flottaison portée par la victime n'était pas en bon état de fonctionnement.