Accès au pont Pierre-Laporte au ralenti... en Gaspésie!

CARLETON-SUR-MER — La présence en Gaspésie d’un panneau de signalisation routière annonçant une circulation au ralenti pour l’accès au pont Pierre-Laporte, distant de 560 kilomètres dudit panneau, a généré un lot assez retentissant de réactions sur Facebook depuis jeudi matin.

Une photo du panneau annonçant mot pour mot un «accès pont Laporte au ralenti», a été prise par Stéphane Day, alors qu’il se rendait au travail, à New Richmond. Il l’a mise rapidement sur Facebook. C’est toutefois le partage d’un ami, Stéphane Alain, un Gaspésien établi à Lévis, qui a généré près de 350 autres partages et bien davantage de commentaires sur Facebook.

«J’ai “reposté” [la photo] pour mes chums et c’est devenu assez populaire, disons […] Mes amis ont bien ri. On voit des pancartes de même à tous les jours, nous [à Lévis], mais pas à Carleton!» précise Stéphane Alain. Ce partage a été fait à 9h07 jeudi.

De plus, le panneau s’adressait aux automobilistes circulant vers l’est, alors que le pont Pierre-Laporte est situé à l’ouest de Carleton.

Stéphane Day précise en outre que «le panneau mentionnait en alternance le pont de Québec et le pont Pierre-Laporte. J’ai trouvé ça bien drôle. Pour moi, ils [les employés de Transports Québec] ont mis ici un panneau venant de Québec». Passé cette réaction initiale, il a ainsi appris, comme bien du monde depuis jeudi, que les panneaux étaient programmés à distance.

«Je ne suis pas très actif sur Facebook. Stéphane [Alain] a généré plus de suivis […] Je ne voulais pas “basher” Transports Québec. Ça ne nuit à personne. D’autres ont les dents plus serrées contre le ministère», ajoute M. Day.

Commentaires acerbes

Les commentaires suivant le partage de Stéphane Alain ont effectivement donné lieu à quelques volées de commentaires acerbes à l’endroit de Transports Québec.

Julie Gaudreault, porte-parole du ministère pour la Gaspésie, signale que le panneau de Carleton a été corrigé dans le courant de l’avant-midi, jeudi. Entre 4400 et 6600 véhicules passent sur cette route quotidiennement. On ne sait combien de temps l’erreur est restée sur le panneau.

«C’est une erreur de programmation. C’est le Centre intégré de gestion du ministère qui s’occupe des panneaux. C’est fait à distance. C’est à la saisie du numéro de panneau que l’erreur est arrivée, par exemple, si c’est le panneau 33 au lieu du numéro 32 qui a reçu le message. Ça survient très rarement», dit-elle.

Quant au capital limité de sympathie dont semble jouir Transports Québec sur Facebook, Julie Gaudreault note «qu’on vit avec ça. C’est toujours malheureux, mais ça n’arrive pas fréquemment et le message était sans conséquence».