Le Soleil
Annick Daigneault et Martine Asselin sont les créatrices de la première application québécoise de réalité virtuelle qui propose d’expérimenter le monde selon le point de vue sensoriel d’une personne autiste.
Annick Daigneault et Martine Asselin sont les créatrices de la première application québécoise de réalité virtuelle qui propose d’expérimenter le monde selon le point de vue sensoriel d’une personne autiste.

À travers les yeux d’un enfant autiste

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Et si on pouvait voir la vie, ne serait-ce que quelques minutes, dans les yeux d’une personne autiste? Peut-être pourrions-nous mieux comprendre comment elle perçoit l’environnement autour d’elle.