Afin d’être prêtes le jour J, Jessika Côté-Paquet, Isabelle Carignan, Sophie Girard vont devoir s’entraîner et apprendre à s’orienter et à marcher ensemble.

À l’assaut du trek Rose Trip dans les dunes du désert marocain

Trois mamans de Québec partiront à l’assaut des dunes marocaines en participant à la seconde présentation du trek Rose Trip dans le désert de Merzouga, du 30 octobre au 6 novembre 2019. L’objectif : soutenir la lutte contre le cancer du sein et l’association Enfants du désert.

Porteuse du gène BRCA2, une mutation génétique qui peut donner le cancer du sein et de l’ovaire, Jessika Côté-Paquet a décidé de subir, en février, l’ablation de ses deux seins et des trompes de Fallope. «J’avais 85 % de risque d’avoir le cancer du sein et 40 % celui de l’ovaire. Je vais aussi me faire enlever les ovaires à 40 ans. J’ai eu une reconstruction mammaire et aujourd’hui je vis une vie normale», a-t-elle confié.

Lorsque sa belle-soeur, Sophie Girard, lui a parlé du trek Rose Trip, Mme Côté-Paquet n’a donc pas hésité une seule seconde pour embarquer dans cette aventure. Mme Girard et Isabelle Carignan, la troisième maman de l’équipe, en avaient entendu parler par une de leurs collègues de travail qui a participé à la première présentation cette année. «On a vu des photos et des vidéos et ça nous a vraiment accrochés», a souligné Mme Girard.

Les trois mamans, qui ont choisi comme nom d’équipe Wondermoms, sont des néophytes en trekking, et ne sont pas vraiment sportives non plus, même si selon madame Girard, être «maman, c’est du sport». «On veut surtout montrer que les femmes sont capables de tout faire et c’est un beau message pour nos enfants», explique Mme Girard, qui va parcourir avec ses deux collègues 15 à 20 kilomètres par jour pendant quatre jours.

Un entrainement physique et mental

Afin d’être prêtes le jour J, les trois mamans vont devoir s’entraîner et apprendre à s’orienter et à marcher ensemble. «En ce moment, on marche dans la neige. On s’est fait conseiller aussi des parcs régionaux et mon père qui est pompier forestier va nous apprendre à nous orienter avec une boussole», a indiqué Mme Carignan.

Les trois mamans, même si elles se connaissent bien et qu’elles sont amies vont devoir apprendre à être une équipe, parce que dans le désert, les journées ne seront pas faciles. 


« On a chacune notre personnalité, c’est un défi intense. On va être dépaysée, loin de nos enfants. Il va falloir apprendre à travailler ensemble pour avancer et communiquer pour dire ce qu’on ressent. »
Isabelle Carignan

Sophie Girard sera celle qui motive, Isabelle Carignan, jouera le rôle de la médiatrice et de la psychologue et Jessika Côté-Paquet sera la leader du groupe. «On sait que ça ne sera pas facile, mais on va y arriver et l’objectif c’est d’être fière à l’arrivée», a soutenu Mme Girard.

En plus de marcher plusieurs kilomètres par jour, elles vont devoir également relever le défi du cancer du sein en grimpant la plus haute dune du désert Merzouga. Elles offriront aussi une chèvre à une femme marocaine qui a été abandonnée et qui se retrouve seule avec ses enfants. «L’organisme Enfants du désert vient en aide aux femmes vulnérables. Ils construisent des écoles aussi. On veut soutenir le rôle de la femme. Il y a encore des femmes qui sont vulnérables, mais on est capable de réaliser de grandes choses», a conclu Isabelle Carignan.

Opération de financement 

Pour participer à cet événement, les Wondermoms doivent payer 7020 $ pour s’inscrire. À cela, s’ajoutent les billets d’avion, l’équipement et les assurances. Grâce à des commandites et à des activités de financement, elles espèrent récolter 12 000 $ en argent et en équipement.

Les trois mamans ont besoin de souliers, sac à dos de jour, sac de transport, linge de sport, bâton de marche, boussole, bas, sac de couchage, crème solaire et produits de pharmacie. Plusieurs activités de financement sont prévues au cours des prochains mois, dont des soupers spaghettis et la vente de bracelets tricotés.

L’entreprise de Mme Côté-Paquet, Saucepiquante.ca, a déjà donné 1000 $, et comme elle souhaite rester le commanditaire principal, elle augmentera sa participation si une autre entreprise donne 1000 $ ou plus.