Les chefs auront en tête l’ouverture toute proche du vote par anticipation lors du débat télévisé, jeudi soir.

À la conquête du vote par anticipation

Jeudi soir, les chefs n’auront pas seulement le 1er octobre en tête lorsqu’ils débattront, mais aussi le vote par anticipation, qui s’ouvrira dès le lendemain avec, entre autres, le vote des jeunes sur les campus des cégeps et des universités. 

Au Québec, de plus en plus de personnes se prévalent du vote par anticipation. Pour la population en général, ce vote aura lieu les 23 et 24 septembre, soit dimanche et lundi. 

Les chefs devront donc marquer des points lors de ce dernier débat de la campagne, car la victoire (ou la défaite) pourrait en partie dépendre de ce vote par anticipation.

Depuis 2003, le taux de participation est en constante progression. Il est passé de 5,56 % à 19,27 % en 2014.

«Pendant longtemps, les gens ont cru que seules les personnes qui étaient dans l’incapacité de voter à la date fixée pouvaient voter par anticipation. Maintenant, ils savent qu’ils ont plusieurs choix pour exercer leur droit de vote», a expliqué la porte-parole d’Élections Québec, Julie St-Arnaud Drolet.

En 2014, 15,76 % des électeurs ont voté dans un bureau de vote par anticipation «traditionnel» et 2,96 % ont exercé leur droit de vote dans des bureaux spéciaux.

À noter que pour la première fois cette année-là, les étudiants des cégeps, des universités et des centres de formation professionnelle ont pu voter dans leur école et 54 670 jeunes électeurs ont alors exercé leur droit. «Si l’on considère qu’un peu plus de 400 000 électeurs avaient la possibilité d’utiliser ce nouveau mode de votation, c’est environ 13 % des étudiantes et étudiants qui s’en sont prévalus», avait indiqué la direction d’Élections Québec dans son communiqué de 2014.

De plus, le nombre de circonscriptions avec un taux de participation de plus de 20 % a explosé depuis 2012 dans les bureaux de vote «traditionnels». Ce palier a été atteint dans pas moins de 51 circonscriptions sur 125 en 2014.

En 2003 et 2007, aucune circonscription n’avait atteint ce chiffre, et en 2008, seuls Louis-Hébert et Jean-Talon l’avaient dépassé avec respectivement 20,81 % et 20,43 %.

Plusieurs occasions d’ici le 1er octobre

Pour la population en général, les bureaux de vote par anticipation seront ouverts les 23 et 24 septembre de 9h30 à 20h. 

Les étudiants pourront voter directement sur leur campus les 21, 25, 26 et 27 septembre.

Les électeurs pourront également se rendre au bureau du directeur du scrutin les 21, 22, 25, 26 et 27 septembre.

Un scrutin particulier est aussi organisé entre le 21 et le 27 septembre pour les personnes dans l’incapacité de se déplacer dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée, dans les résidences privées pour aînés, dans les centres de réadaptation, les centres hospitaliers, pour les personnes à l’extérieur du Québec, qui résident temporairement dans une autre circonscription ou dans une région éloignée.