90 jours de prison pour un producteur de pot «thérapeutique»

Un producteur de pot qui se voulait, semble-t-il, thérapeutique, écope d’une peine de 90 jours de prison à purger de façon discontinue.

René Ouellet avait fait pousser 238 plants de cannabis dans son chalet de Sainte-Françoise pour, affirme-t-il, soigner un ami atteint du cancer et traiter sa propre anxiété. La Couronne avait renoncé à la peine minimale d’un an de prison, mais réclamait entre 9 et 12 mois d’incarcération. 

En plus de la peine, qui sera purgée les lundis et mardis, le juge Guy De Blois de la Cour supérieure impose à Ouellet l’obligation de faire 100 heures de travaux communautaires.