L’Amundsen

4,5 millions $ pour rajeunir l’équipement sur l’Amundsen

Le brise-glace scientifique Amundsen, dont la direction est basée à Québec, vient de recevoir 4,5 millions $ supplémentaires du fédéral, somme qui servira à remplacer plusieurs morceaux d’équipement de recherche et d’offrir plus de temps en mer aux chercheurs.

C’est la ministre des Sciences et des Sports Kirsty Duncan qui en a fait l’annonce lundi, à Saskatoon, en même temps qu’elle dévoilait de nouvelles subventions pour six autres installations de recherche majeures totalisant 39,8 millions $. 

Dans le cas de l’Amundsen, comme les conditions qui prévalent en Arctique sont souvent très dures, cela réduit la «durée de vie» des instruments scientifiques à son bord. 

«Ce nouvel octroi va nous permettre de remplacer plusieurs systèmes en fin de vie utile, incluant le véhicule sous-marin téléguidé [ROV] utilisé pour explorer les grandes profondeurs de l’Arctique, le sonar multifaisceaux qui cartographie les fonds marins, et l’échosondeur scientifique EK60 pour l’étude du plancton et des poissons», a indiqué par voie de communiqué Alexandre Forest, le directeur exécutif d’Amundsen Science, l’organisation qui gère le programme scientifique du bateau. C’est la Fondation canadienne pour l’innovation que cet argent neuf est distribué. 

Notons que ces sommes font partie d’un réinvestissement en sciences qui avait été annoncé dans le budget fédéral de 2018.