Pierrette Giasson et Lorraine Langlois bénificient d’un logement social sur la Rive-Sud.

375 logements sociaux demandés à Lévis

Malgré les bouchées doubles prises ces dernières années, Lévis tire toujours de l’arrière quant à son offre de logements sociaux. La Concertation logement de Lévis (CCL) demande aux candidats à l’élection municipale de s’engager à construire 375 nouvelles unités au cours d’un prochain mandat.

«Je pense que c’est un minimum», indique Alain Marcoux, directeur général du Groupe de ressources techniques Nouvel Habitat. Membre du CCL, il constate que Lévis est souvent présentée comme une ville en pleine croissance économique, où les dollars affluent et où il fait bon vivre. «Il y a un côté caché à ça», dit-il, évoquant le fait que 27% des locataires consacrent plus de 30% de leurs revenus pour se loger.

Pire encore, 15% des locataires lévisiens sont dans une situation très difficile, c’est-à-dire qu’ils vivent dans un endroit surpeuplé ou dans un logement insalubre. 

La CCL ne condamne pas le travail réalisé par les administrations de Danielle Roy-Marinelli et de Gilles Lehouillier qui, au cours des huit dernières années, ont permis de lancer la construction de 875 logements sociaux. 

L’organisme souhaite seulement que cette priorité ne soit pas mise au rancart ou oubliée, à travers tous les autres besoins d’une ville qui se développe, en infrastructures de loisirs ou en transport par exemple. «Il faut continuer à construire de nouvelles unités pour maintenir le ratio de logements sociaux versus le reste du parc de logements.»

M. Marcoux explique que plusieurs commerces de services, comme des restaurants ou des magasins de détail, ouvrent leurs portes à Lévis et qu’ils embauchent une main-d’oeuvre qui peine à trouver un logement convenable. Plusieurs résidences pour aînés ont également ouvert leurs portes ces dernières années, mais leurs prix ne sont pas accessibles pour toutes les personnes âgées. 

Dans une étude réalisée l’an dernier, la CCL évalue que ce sont les secteurs de Lauzon, du centre-ville de Lévis, de Saint-Romuald et de Charny qui ont les besoins les plus criants en terme de logements sociaux. 

Quelques chiffres

  • 7% de logements sociaux dans le parc immobilier de Québec
  • 6% de logements sociaux dans le parc immobilier de Lévis
  • 676$ Coût moyen par mois d’un logement à Lévis

Source: Concertation logement Lévis