La place éphémère aménagée à la marina Saint-Roch à l’été 2017 est un exemple de la réappropriation des rivières par les citoyens

28 millions $ pour les rivières de Québec

Le gouvernement du Québec donne un coup de pouce à la Ville de Québec pour revaloriser les rivières de son territoire, en lui versant 17 millions $ sur les cinq prochaines années.

La somme octroyée s’ajoute aux 11 millions $ sur trois ans déjà prévus par l’administration Labeaume. La nouvelle faite mercredi par le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx, était inscrite dans le budget Leitão de mardi.

«Le plan des rivières améliorera l’accessibilité à ces importants cours d’eau tout en protégeant et en mettant en valeur les milieux naturels. Il permettra de créer un véritable trait d’union entre les quartiers grâce aux nouvelles installations», se réjouit le ministre.

Les rivières visées sont celles de Cap-Rouge, de Saint-Charles et du Berger, de Beauport et de Montmorency. 

«On a le privilège d’avoir quatre ou cinq rivières majeures sillonner notre territoire. Nous sommes conscients que des efforts importants sont nécessaires pour assainir cette ressource, la préserver et la mettre en valeur», a renchéri le maire de Québec. Et ce, dans un seul but.

«Notre objectif avoué est de redonner accès à tous les cours d’eau de la ville pour que les citoyens puissent y pratiquer des activités récréatives. Cela va de pair avec la qualité de l’eau», a souligné Régis Labeaume, voulant faire de la revitalisation des rivières une signature pour la ville.

Pour le maire, le concours international Rêvons nos rivières tenu en 2017 était le premier jalon pour y parvenir. Son administration n’exclut pas de s’inspirer des projets des trois lauréats du concours pour aménager de nouveaux équipements le long des cours d’eau ciblés. Un plan de mise en valeur plus précis sera déposé à l’automne. 

«Notre souhait est de voir se dessiner des liens, des connexions entre les quartiers qui favoriseront la circulation autour des rivières. Elles deviendront le prétexte pour découvrir la ville, pratiquer une activité», a conclu le maire, prenant en exemple l’aménagement de la place éphémère de la Marina Saint-Roch à l’été 2017.