Dans la Capitale-Nationale, 20 cas supplémentaires ont été rapportés au cours des dernières heures, portant à 33 le nombre de résidents de la région infectés jusqu’à maintenant.

22 nouveaux cas dans la région de Québec

Pas moins de 22 nouveaux cas de COVID-19 ont été recensés dans la Capitale-Nationale et dans Chaudière-Appalaches, selon les dernières données fournies par les autorités de santé publique.

Dans la Capitale-Nationale, 20 cas supplémentaires ont été rapportés au cours des dernières heures, portant à 33 le nombre de résidents de la région infectés jusqu’à maintenant. Le bilan ne fait état d’aucune personne hospitalisée.

«La hausse actuelle de cas positifs dans notre région était attendue et devrait se poursuivre au cours des prochaines semaines. Je demande donc à tous de suivre à la lettre les consignes d’isolement prescrites afin d’assurer la santé et la sécurité de la population de notre région», implore dans un communiqué le directeur de la santé publique de la Capitale-Nationale, le Dr François Desbiens.

Selon le CIUSSS, les nouveaux cas recensés sont «des personnes de tous âges ayant été ou en contact avec des cas positifs ou avec des personnes ayant voyagé à l’étranger, et qui se trouvent présentement en isolement à domicile». 

En plus des 33 résidents atteints, deux touristes ont reçu il y a plus d’une semaine un diagnostic positif à la COVID-19 sur le territoire de la Capitale-Nationale. 

«Comme le veut le processus rigoureux d’enquête épidémiologique, toutes les personnes identifiées comme contacts étroits ont été contactées et sont également en isolement obligatoire. En ce sens, ils ne présentent aucun risque à la population. Des prélèvements ont été faits sur celles qui présentaient des symptômes et les résultats de ces tests, s’ils s’avéraient positifs, seront communiqués au cours des prochains jours», précise le Dr Desbiens.

Le directeur de la santé publique insiste: toutes les personnes testées positives et leurs contacts doivent respecter les consignes et exigences d’isolement reçues de la direction régionale de santé publique du CIUSSS de la Capitale‐Nationale.

«Notre priorité ultime est la santé et la sécurité de tous, et nous utiliserons toutes les mesures requises et nécessaires mises à notre disposition afin d’assurer le respect des consignes en place», prévient le Dr Desbiens.

Dans Chaudière-Appalaches, on dénombre deux cas de plus, ce qui porte à 15 le nombre de cas de COVID-19 recensés jusqu’ici dans cette région. Là aussi, on ne rapporte aucune hospitalisation. 

Tous les cas confirmés dans Chaudière-Appalaches sont également «des personnes de retour de voyage ou qui ont été en contact avec les premiers cas positifs qui se trouvaient déjà en isolement», précise le CISSS.

Depuis lundi, la clinique de dépistage à l’auto du Centre Paul-Gilbert, dans le secteur de Charny, est ouverte de 8h à minuit, soit quatre heures de plus par jour. 

Au total, les cliniques de dépistage à l’auto du CISSS de Chaudière-Appalaches (il y en a aussi à Thetford Mines, à Saint-Georges et à Montmagny) ont une capacité de 400 tests par jour.   

Dans l’ensemble du Québec, le bilan de lundi du ministère de la Santé fait état de 628 nouveaux cas de COVID-21, soit 409 de plus que la veille. Un bond qui s’explique notamment par une modification de la méthode de calcul, qui inclut maintenant les cas «probables», de même que par la multiplication des tests effectués. 

Priorité aux snowbirds

En entrevue au Soleil, lundi, le Dr François Desbiens a indiqué que la direction de santé publique de la Capitale-Nationale ne voyait pas encore la nécessité de tester d’autres personnes que celles de retour de voyage et les contacts étroits de ces personnes.  

«Dans les régions où il y a de la transmission communautaire, la santé publique a été capable de mettre en évidence cette transmission communautaire avec les critères de dépistage actuels. Mais il est vrai par ailleurs qu’à partir du moment où il y a évidence de transmission communautaire dans certaines régions, et que ça risque d’arriver dans toutes les régions, il y a un ajustement qui devra être fait par rapport aux critères pour faire les prélèvements. Cette réflexion-là est en cours», dit le Dr Desbiens.

Le directeur de santé publique de la Capitale-Nationale estime que pour l’instant, la priorité doit être donnée aux retours de voyage, «particulièrement aux snowbirds qui reviennent de la Floride et d’un pays où il y a beaucoup de cas de COVID-19». 

«Selon moi, on est encore dans la situation où on doit, pour les deux à trois prochaines semaines, prioriser les retours de voyage. Mais on réfléchit encore au moment où il faudra ajouter d’autres critères de dépistage. Si on a une confirmation d’un cas de transmission communautaire, on va réévaluer la situation», dit le Dr Desbiens.

Le médecin souligne par ailleurs qu’il y a trois souches de grippe qui circulent actuellement, et que «la grippe donne de la toux et de la fièvre». «Pour la très grande majorité des gens qui vont se présenter avec des symptômes aussi généraux que de la toux et de la fièvre, ce ne sera pas de la COVID.»  

Depuis l’ouverture de la première clinique désignée COVID-19 du CIUSSS de la Capitale-Nationale, le 11 mars, 2196 personnes ont été testées, et 1184 tests se sont avérés négatifs. 

Lundi, 230 personnes ont visité la clinique de dépistage adjacente à l’Institut universitaire de santé mentale de Québec, et 120 autres se sont présentées à la clinique à l’auto de l’Hôpital Chauveau.

Le CIUSSS prévoit bonifier son offre de dépistage au cours des prochains jours. Une clinique verra notamment le jour dans les locaux de l’ancien Sears de Place Fleur de Lys, selon ce qu’il a été possible d’apprendre.