150 000 $ de plus que prévu pour les feux prioritaires à Lévis

La Ville de Lévis va installer des feux prioritaires pour les véhicules d'urgence à 78 intersections. Mais cela coûtera 150 000 $ de plus que prévu.
Cet été, la Ville a pris la décision d'installer des feux de préemption à 78 intersections de son territoire. Le système de feux de préemption permet aux pompiers de commander un feu de circulation vert de plusieurs secondes qui leur assure un passage plus rapide et sécuritaire. Les automobilistes qui circulent sur les voies transversales sont avisés que le système est activé par un clignotant blanc qui les invite à patienter pendant le passage des camions de pompiers.
L'administration Lehouillier a choisi de procéder à cette installation pour répondre aux exigences du schéma de couverture de risque. Celui-ci prévoit une intervention rapide des services incendies en cas d'appel d'urgence. Or, l'accroissement de la circulation depuis quelques années, à Lévis, nuit aux déplacements en situation d'urgence, note-t-on. 
Soumissions plus élevées
Dans une première phase, en 2014, 2015 et 2016, la Ville veut équiper tous les véhicules du service de sécurité incendie d'émetteurs de préemption et 60 intersections seront munies de récepteurs. Les
18 autres intersections devaient être équipées dans un deuxième temps.
Mais après réception des soumissions, l'administration s'est aperçue que le plus bas soumissionnaire, Électroméga, avait fourni un prix plus élevé que ce qui avait d'abord été budgété. Une dépense de 354 000 $ avait été autorisée pour réaliser le projet, mais l'offre du soumissionnaire se chiffre à 499 100 $.
La Ville a bien songé à abandonner le projet ou à reprendre l'appel d'offres avec un nombre moindre d'intersections, mais a plutôt opté pour un rehaussement du financement. «Ce projet nous apparaît incontournable pour atteindre nos objectifs» du schéma de couverture de risque, écrit-on dans la décision des élus qui ont entériné la dépense supplémentaire et l'attribution du contrat à Électroméga.