Vendredi : 144 nouvelles infections pour la Capitale-Nationale, 67 pour Chaudière-Appalaches
Vendredi : 144 nouvelles infections pour la Capitale-Nationale, 67 pour Chaudière-Appalaches

144 nouvelles infections pour la Capitale-Nationale, 67 pour Chaudière-Appalaches

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Les données jouent du yo-yo dans la Capitale-Nationale. Après avoir encore frôlé les sommets des nouveaux cas atteints en début de semaine, voilà que la journée de vendredi enregistre une baisse d’une cinquantaine de cas par rapport à la veille. La région compte 144 nouvelles infections, une troisième journée de suite sous la barre des 200 cas, mais déplore six décès supplémentaires.  

Près de la moitié des 21 décès s’ajoutant au cumul dans la province sont survenus dans la grande région de Québec. Six du côté nord du fleuve, trois sur la rive-sud.

À Québec, tous sont survenus dans les milieux d’hébergement en éclosion qui se comptent au nombre de 18.

Le Centre d’hébergement Saint-Augustin enregistre le plus lourd bilan vendredi, avec quatre nouveaux usagers positifs (23 total) et un employé (26 total). Trois personnes de plus sont décédées entre ses murs, pour un total de sept.

Le CHSLD Hôpital général de Québec (+4 cas), la résidence intermédiaire des 3 Ormes (+3 cas) et la résidence privée pour aînés Manoir St-Amand (+2 cas) ont elles aussi connu une augmentation des infections parmi leurs usagers.

Le Manoir St-Amand compte aussi deux décès supplémentaires, tandis qu’on en compte un de plus au CHSLD Saint-Jean-Eudes.  

Déjà à l’aube du long congé de l’Action de grâce, les hospitalisations sont un peu plus nombreuses que la veille dans la région avec 94 (+4), dont 12 aux soins intensifs.

Le rappel des consignes semble de mise, alors que le Dr André Dontigny, directeur de santé publique au CIUSSS de la Capitale-Nationale «rappelle à la population d'éviter de se déplacer d'une région à l'autre ou d'une ville à l'autre, sauf pour les déplacements essentiels».

Dans la Capitale-Nationale, 5735 personnes ont contracté le virus depuis mars et 241 y ont succombé.

45 éclosions en Chaudière-Appalaches

En Chaudière-Appalaches on recensait vendredi 67 nouvelles infections, une donnée qui, bien qu’elle semble se stabiliser au fil des jours, demeure élevée pour la région par rapport à ce qu’elle a connu au cours de la première vague de COVID-19 au printemps.

Au total, 45 milieux du territoire font face à une éclosion, majoritairement des milieux d’hébergement pour aînés (10), des écoles (10) et des entreprises (10).

Le CISSS de Chaudière-Appalaches informait d’ailleurs jeudi d’une éclosion au sein du personnel du magasin Costco de Saint-Romuald, à Lévis, alors que 13 cas positifs avaient été rapportés. L’opération de dépistage massif de l’ensemble des travailleurs débutait vendredi. La porte-parole du CISSS, Mireille Gaudreau, affirmait qu’«aucun nouveau cas parmi les employés de Costco» n’avait été enregistré depuis jeudi.

À l’Hôtel-Dieu de Lévis, qui figure parmi les trois hôpitaux aux prises avec une éclosion, la situation ne cesse de s’aggraver. Chez les usagers, on compte désormais 17 cas actifs (+2), tandis que les travailleurs infectés se comptent au nombre de 21 (+3). À l’Hôpital de Thetford Mines (moins de cinq cas actifs) et à celui de Saint-Georges (six cas actifs chez les usagers; cinq cas actifs chez les travailleurs), la situation est demeurée stable par rapport à la veille.

Dans les milieux d’hébergement, seulement un nouveau cas a été rapporté dans les 24 dernières heures, à la résidence privée Jazz de Lévis. Tout comme l’Hôtellerie Nouvel Âge à Thetford, la résidence fait partie des milieux pour aînés les plus fortement touchés jusqu’ici par la deuxième vague en Chaudière-Appalaches. Elle compte 22 cas actifs au sein des résidents et «moins de cinq» du côté des travailleurs. 

Il y a 35 personnes hospitalisées (+1), dont cinq aux soins intensifs (-1). Parmi les trois décès de plus, une personne vivant à la résidence Le Crystal, à Thetford.

Au total, 1940 cas ainsi que 32 décès attribuables au virus ont été confirmés dans la région depuis le début de la pandémie.