L'un des projets de recherche porte sur les effets des probiotiques sur la santé des abeilles mellifères.

1,4 million pour la recherche en sciences animales

Le gouvernement du Canada annonce un investissement de 1,4 million $ au Centre de recherche en sciences animales de Deschambault (CRSAD) pour appuyer trois projets de recherche en sciences animales au profit des producteurs québécois et canadiens.

Le premier projet porte sur la recherche d’une approche nutritionnelle pour la production de foie gras, le deuxième est consacré aux effets des probiotiques sur la santé des abeilles mellifères et le dernier projet vise à déterminer l’âge optimal pour le sevrage et ses effets sur la croissance, la santé et la production laitière des chèvres.

«La recherche et l’innovation sont essentielles à l’amélioration de l’efficacité et de la compétitivité de notre secteur agricole pour le garder à la fine pointe. Dans le cadre du Partenariat canadien pour l’agriculture, nous nous sommes engagés à aider les producteurs et les productrices agricoles et leurs familles à maintenir des exploitations innovatrices et productives à l’aide de nouveaux outils et de nouvelles pratiques qui assureront la solidité, la diversité et la compétitivité de leur secteur», a déclaré dans un communiqué le secrétaire parlementaire de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Jean-Claude Poissant. 

Cet investissement est au cœur du programme Agri-science du Partenariat canadien pour l’agriculture (PCA).