Le Soleil
Professeur d'économie à la Faculté des sciences sociales de l'Université Laval, Arnaud Dellis s'intéresse aux implications économiques d'un système électorale ou d'une réforme de ce système. Selon lui, il n'existe pas de système idéal.
Professeur d'économie à la Faculté des sciences sociales de l'Université Laval, Arnaud Dellis s'intéresse aux implications économiques d'un système électorale ou d'une réforme de ce système. Selon lui, il n'existe pas de système idéal.

Réforme du système électoral: qui perd gagne

Sophie Gall
Sophie Gall
Le Soleil
Chaque élection soulève son lot de questions: devrait-on réformer le système électoral ou non? Pour améliorer quoi? De nombreux analystes et politologues retournent la question dans tous les sens. Mais ce n'est que sur le tard que les économistes ont rejoint les rangs de ceux qui se creusaient la tête à ce sujet. C'est le cas d'Arnaud Dellis, professeur d'économie à la Faculté des sciences sociales de l'Université Laval.