Le Soleil
Ravages a été influencé par un séjour à Saint-Raymond l'été dernier, où le chorégraphe Alan Lake et ses danseurs ont été confrontés à des extrêmes climatiques : pluie, tornade, inondation.
Ravages a été influencé par un séjour à Saint-Raymond l'été dernier, où le chorégraphe Alan Lake et ses danseurs ont été confrontés à des extrêmes climatiques : pluie, tornade, inondation.

Ravages, d'Alan Lake: sous haute tension

Daphné Bédard
Daphné Bédard
Le Soleil
La matière est ce qui fascine depuis toujours Alan Lake. Sculpteur de formation, Lake a aussi trouvé plaisir à modeler le corps humain en tant que chorégraphe. Il présente son oeuvre Ravages à partir de mercredi à la salle Multi de Méduse.