Le Soleil
Éric Martel, qui avait quitté Bombardier en mai 2015 pour Hydro-Québec, a affirmé qu’il ne s’attendait pas à l’abandon définitif du projet dans les mois suivant son départ, au contraire.
Éric Martel, qui avait quitté Bombardier en mai 2015 pour Hydro-Québec, a affirmé qu’il ne s’attendait pas à l’abandon définitif du projet dans les mois suivant son départ, au contraire.

Éric Martel était convaincu que le Learjet 85 serait mis en pause pour deux ans

Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne
Éric Martel, qui a mis le programme de développement de l’avion de luxe Learjet 85 en pause en janvier 2015 alors qu’il était président de la division des avions d’affaires de Bombardier, était convaincu que cette pause durerait deux ans, comme il l’avait recommandé, et que le programme serait remis en marche plutôt que complètement abandonné.