Le Soleil
Traditionnellement, les grands épiciers canadiens n’augmentent pas leurs prix entre le 15 novembre et le premier février. «Dans les prochaines semaines» et les «prochains mois», les consommateurs constateront d’autres hausses de prix pour certains articles vendus chez Metro, prévient Eric La Flèche.
Traditionnellement, les grands épiciers canadiens n’augmentent pas leurs prix entre le 15 novembre et le premier février. «Dans les prochaines semaines» et les «prochains mois», les consommateurs constateront d’autres hausses de prix pour certains articles vendus chez Metro, prévient Eric La Flèche.

Metro reçoit des milliers de demandes de hausse de prix de ses fournisseurs

Stéphane Rolland
La Presse Canadienne
Les consommateurs doivent s’attendre à subir d’autres hausses de prix à l’épicerie dans les prochaines semaines, prévient le grand patron de Metro, Eric La Flèche. Malgré des bénéfices en hausse, il affirme que l’inflation alimentaire «n’est pas une bonne nouvelle» pour l’entreprise.