Le Soleil
Pourquoi le premier ministre Legault s’acharne-t-il sur le parti qui l’a mis politiquement au monde?
Pourquoi le premier ministre Legault s’acharne-t-il sur le parti qui l’a mis politiquement au monde?

De la distorsion électorale à la distorsion parlementaire

Marcel Perron
Marcel Perron
Neuville
POINT DE VUE / Les résultats électoraux découlant de la dernière élection québécoise démontrent le passéisme du mode de scrutin issu des traditions britanniques. À sa face même, le nombre d’élus par rapport au suffrage exprimé dénote une outrageuse disproportion qui frôle une apparente illégitimité. Mais le bat blesse encore plus lorsque l’on constate le sort qui est réservé au PQ dans la répartition des questions (cinq par tranches de cent) et des ressources consenties. Dans les deux cas, il s’agit d’une aide médicale à mourir qui lui est malicieusement offerte par les autres partis.