Le Soleil
Mickaël Bergeron
La Tribune
Mickaël Bergeron
L’autrice Véronique Grenier propose de faire la paix avec nos fatigues dans son essai À boutte.
L’autrice Véronique Grenier propose de faire la paix avec nos fatigues dans son essai À boutte.

La fatigue sans fin

CHRONIQUE / Comme Véronique Grenier, je me surprends à souvent répondre que je vais fatigué. Parfois bien, parfois moins bien, mais fatigué. Au point que je me trouve fatigant. Pourtant, l’autrice de Sherbrooke nous invite, d’une certaine manière, à être à boutte.
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!