Les Fermes PB championnes du boudin au Québec

Spécialisées entre autres dans la fabrication de boudin en boyau, Les Fermes PB de Marieville ont décroché pour la 4e année consécutive un prix pour la qualité de leur produit.

Au fil des années, Les Fermes PB de Marieville ont acquis un savoir-faire reconnu dans la préparation du boudin à l’échelle du Québec. Pour une quatrième année consécutive, cette entreprise spécialisée dans la transformation alimentaire a reçu une distinction, appelée prix Délys, pour la qualité de son produit.


L’Association québécoise du Goûte-Boudin de Boucherville a profité de son banquet annuel pour révéler les gagnants de la quatrième édition de son concours. Les lauréats se sont illustrés dans les catégories boudin classique et boudin créatif.

« Nous sommes la seule entreprise au Québec à gagner une assiette à ce concours à chaque année. Nous avons gagné deux fois le bronze et une fois l’or et l’argent », indique avec fierté Janick Martin, propriétaire des Fermes PB.

Pizza au boudin

Les Fermes PB ont décroché le Délys Bronze dans la catégorie du meilleur boudin créatif derrière la boucherie La Chair Exquise de Repentigny (Délys Argent) et le restaurant La Maison du Rôti à Montréal (Délys Or).

Les assiettes avec des plats préparés avec du boudin sont présentées anonymement aux juges du concours du meilleur boudin du Québec.

« Cette année, nous avions préparé une pizza au boudin avec des oignons et des pommes caramélisés ainsi que du fromage en grains », décrit Janick Martin.

« Ce concours à l’aveugle se déroule en deux étapes, explique Pierre Chagnon, l’un des juges amateurs, en entrevue à La Voix de l’Est. Durant la première étape, une vingtaine de juges amateurs évaluent les différents plats. Puis la seconde étape est la dégustation par des juges professionnels qui sont des chefs cuisiniers et des professeurs en hôtellerie. »

Le boudin a la cote

Pour le meilleur boudin classique, le Délys Or a été remis au restaurant Le Pied Bleu de Québec.

« Ce restaurant nous dit vendre pour une tonne de boudin par semaine. Ce produit gastronomique et raffiné a encore de belles années devant lui », estime M. Chagnon.

L’équipe des Fermes PB ont remporté le Délys de bronze dans la catégorie du meilleur boudin créatif au Québec. Janick Martin, propriétaire de l’entreprise à gauche sur la photo.

Comparativement au boudin classique, le boudin créatif doit comporter un tiers de sang de porc. « Ce style de boudin sort de l’ordinaire au niveau du goût, des arômes, des épices et de la présentation », mentionne Pierre Chagnon.

Le boudin en boyau et le boudin sous forme de terrine représentent l’une des spécialités des Fermes PB qui fabriquent également des saucisses, des charcuteries et des viandes farcies.

Depuis 2018, l’Association québécoise du Goûte-Boudin de Boucherville organise le concours du meilleur boudin au Québec en collaboration avec la Confrérie des Chevaliers du Goûte-Boudin de Mortagne-au-Perche en France.