Le Soleil
À l'issue de la COP27, tenue du 6 au 18 novembre en Égypte, des groupes environnementaux soutiennent que la contribution du gouvernement fédéral aux négociations n'a pas été à la hauteur de la crise climatique, et que le Canada reste «un pays pétrolier qui défend les intérêts pétroliers».
À l'issue de la COP27, tenue du 6 au 18 novembre en Égypte, des groupes environnementaux soutiennent que la contribution du gouvernement fédéral aux négociations n'a pas été à la hauteur de la crise climatique, et que le Canada reste «un pays pétrolier qui défend les intérêts pétroliers».

Le bilan de la COP27 montre que le Canada reste un pays pétrolier, selon des groupes

Élo Gauthier Lamothe
La Presse Canadienne
À l'issue de la COP27, tenue du 6 au 18 novembre en Égypte, des groupes environnementaux soutiennent que la contribution du gouvernement fédéral aux négociations n'a pas été à la hauteur de la crise climatique, et que le Canada reste «un pays pétrolier qui défend les intérêts pétroliers».