Le Soleil
Selon d’anciens salariés et plusieurs médias américains, des centaines d’employés ont répondu «non» à l’ultimatum du nouveau propriétaire et patron, qui leur avait donné le choix entre travailler sans relâche «pour bâtir un Twitter 2.0 révolutionnaire» ou partir avec trois mois de salaire.
Selon d’anciens salariés et plusieurs médias américains, des centaines d’employés ont répondu «non» à l’ultimatum du nouveau propriétaire et patron, qui leur avait donné le choix entre travailler sans relâche «pour bâtir un Twitter 2.0 révolutionnaire» ou partir avec trois mois de salaire.

Le destin de Twitter en question après l’ultimatum d’Elon Musk

Julie Jammot
Agence France-Presse
L’avenir de Twitter semblait incertain vendredi après le départ de nombreux ingénieurs de l’influent réseau social ayant refusé de se donner «à fond, inconditionnellement», selon les nouveaux termes dictés par Elon Musk.