Le Soleil
Lise Ravary
Collaboration spéciale
Lise Ravary
Depuis quelques jours, des voix crédibles s’élèvent pour nous rappeler que le masque n’a rien perdu de sa pertinence et que la pression sera grandissante au cours des prochaines semaines pour le porter dans les endroits publics: centres commerciaux, transports collectifs, salles de réception, bars et autres salles d’attente. Nous connaissons la chanson mais nous préférons ne pas l’entendre.
Depuis quelques jours, des voix crédibles s’élèvent pour nous rappeler que le masque n’a rien perdu de sa pertinence et que la pression sera grandissante au cours des prochaines semaines pour le porter dans les endroits publics: centres commerciaux, transports collectifs, salles de réception, bars et autres salles d’attente. Nous connaissons la chanson mais nous préférons ne pas l’entendre.

À vos masques citoyens!

CHRONIQUE / Je serai franche: j’ai tout aussi envie de remettre un masque sur ma bouche et sur mon nez que d’être suspendue par le gros orteil avec du fil à coudre au-dessus d’une rivière infestée de crocodiles.
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!