Le Soleil
Mickaël Bergeron
La Tribune
Mickaël Bergeron
La fermeture temporaire du stationnement Webster démontre la dépendance de Sherbrooke à l’automobile.
La fermeture temporaire du stationnement Webster démontre la dépendance de Sherbrooke à l’automobile.

Le stationnement Webster et l’accessibilité du centre-ville

CHRONIQUE / La première fois que j’ai vu le stationnement Webster, à mon arrivée à Sherbrooke il y a deux ans, je me suis demandé si c’était un stationnement abandonné ou non. On pourrait facilement s’en servir comme décor pour un film se passant en Allemagne de l’Est pendant la guerre froide.
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!