Voici ce qui poussera sur ce terrain vacant du boulevard Charest

L'espace vague boueux actuel disparaîtra pour accueillir sur ses terres une station-service Shell.

C'était prévu et annoncé, mais le chantier tardait à se mettre en branle. Voilà que la construction de la nouvelle station-service est finalement commencée sur le terrain vacant sur le boulevard Charest à l'angle de la rue Anna.


L'épicier Métro Ferland et le concessionnaire automobile Volkswagen pourront rencontrer leur nouveau voisin sous peu. 

L'espace vague boueux actuel disparaîtra pour accueillir sur ses terres une station-service Shell, dont l'ouverture est prévue en mars 2023. 

L'affiche plantée sur le terrain pour annoncer le projet depuis belle lurette indiquait «bientôt ici». L'attente se sera toutefois étirée sur des années avant de voir la construction s'entamer. La COVID-19 a notamment retardé le processus, explique Patrick Bragoli, président de Terrain Dev Construction.

«Après deux ans d'attente, nous sommes heureux de vous annoncer que nous commençons la construction de la station-service sur le boulevard Charest» a écrit mardi le promoteur, sur Facebook. 

Le nouveau bâtiment poussera à l'endroit même où se trouvait un «poste à gaz» anciennement.

Une station-service de la bannière Eko occupait l'ancien terrain.

À l'époque, une autre station-service, de la bannière Eko celle-là, prenait place sur le lot désaffecté. Sa disparition remonte à 2019, lorsqu'elle est passée sous le pic des démolisseurs «étant donné la piètre qualité de sa structure et de ses fondations instables en blocs de béton», indiquait la Ville de Québec dans un document. 

Toit vert et mezzanine alimentaire

La compétition promet d'être forte, puisque le Shell se dressera devant le commerce Couche-Tard, situé tout juste en face. 

Terrain Dev Construction se targue par contre d'être derrière la «seule station-service» à avoir pignon sur le boulevard Charest, en direction est, entre l'autoroute Duplessis et le Vieux-Québec.

Sa marquise comprendra une toiture végétalisée, «une première à Québec» pour une pétrolière, selon l'entreprise. Une mezzanine sera aussi accessible pour y manger sur place. 

La possibilité d'implanter une borne de recharge pour voitures électriques est par ailleurs analysée, informe M. Bragoli. 

Le terrain était désaffecté depuis plusieurs années